En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
France pays France (changer de pays)
              Recherche Avancée                                             Mon compte

Fiche Livre

Téléchargez le livre :  En attendant Emma

En attendant Emma


Nelly Buisson
Editions Lucien Souny
Format : ePub sans DRM
6,49



    Lire un extrait
RÉSUMÉ DU LIVRE - MOT DE L'AUTEUR - MOT DE L'ÉDITEUR
Une ancienne collection familiale de faïences va lancer Jeanne et son nouveau voisin sur l'histoire mystérieuse de ses fabricants.

?Les nouveaux sont des Anglais ! Jeanne est intriguée, parce que, pour atterrir dans ce hameau de deux maisons, il faut aimer la solitude. Et James s’installe seul en attendant l’arrivée de sa femme. Tout sépare les deux voisins, à commencer par leur différence d’âge. Pourtant, ils éprouvent immédiatement de la sympathie l’un pour l’autre. Encore plus intrigant, un des cartons de déménagement contient une importante collection de faïences ornées du célèbre « rouge de Thiviers ». James confie à Jeanne que cette vaisselle est dans la famille depuis deux siècles et qu’il y tient énormément. Comment a-t-elle pu voyager jusqu’au Royaume-Uni ?
Pour le sortir de la mélancolie qui peu à peu l’envahit, Jeanne emmène son ami écumer les vide-greniers alentour. Ils découvriront ainsi d’autres pièces de Thiviers, mais ils en apprendront aussi beaucoup sur les Donadieu, les faïenciers qui ont mis au point ce rouge qui résiste au grand feu. Mystères, disparitions et meurtres… De quoi lancer les deux solitaires dans une enquête pour démêler les indices glanés ici et là en attendant qu’Emma arrive. Mais, à vouloir réveiller les fantômes du passé et percer les énigmes historiques, finiront-ils par la faire venir ?

Ce roman vous happe dès les premières pages et vous transporte dans une enquête palpitante, menée par deux personnages attendrissants auxquels on s'attache directement. Une promesse d'évasion, de découvertes et de suspense !

EXTRAIT

La chaleur, inhabituelle pour un mois d’avril, se faisait soudain difficile à supporter. On ne l’avait pas prévue, et tous les visiteurs, bien trop habillés, commençaient à transpirer. Vers onze heures, les rues se vidèrent subitement au bénéfice de l’unique bar du village, qui fit éclore soudain une rangée de parasols multicolores, devant sa porte. Les deux habitants de Pierrebrune mirent à profit ce répit inattendu pour flâner parmi les stands non encore explorés. Sanders discuta avec une compatriote qui proposait des poupées de chiffons qu’elle réalisait elle-même. On le sentait heureux de pouvoir parler sa langue, enfin. Jeanne finit par le tirer par le bras pour poursuivre leur déambulation qui s’accéléra quelque peu, car les casseroles en cuivre succédaient aux cafetières émaillées et aux moulins à café à manivelle. Soudain, James s’arrêta et tendit le bras vers une caisse où s’entassait un lot de vieilleries poussiéreuses. Il y plongea la main et en extirpa une saucière dont aucune personne sensée n’aurait donné bien cher. Il sortit un mouchoir en papier de la poche de sa veste et essuya l’objet. Jeanne comprit : il venait de découvrir une pièce ancienne de faïence de Thiviers. Il la désigna au marchand.
— Combien ?
— Cinq euros, vous me débarrassez…
Il tendit un billet à l’homme qui enveloppa l’achat dans une page de journal. Il n’avait montré aucun signe de contentement, aucune joie ; pourtant, Jeanne savait qu’il jubilait. Ils prirent le chemin de la voiture après avoir avalé un sandwich et une portion de frites. À l’abri du véhicule, James déroula le papier pour contempler sa faïence.
— Regardez, Jane, ce décor est typique de Thiviers ! Je suis très content ! Cinq euros !
— La fleur est brune… C’est souvent le cas. Le rouge est absent des pièces anciennes…
— Vous avez raison, mais j’en possède une dont cette couleur est… flamboyante. Il faudra nous renseigner.
— Je connais un amateur très éclairé en la matière. Je pourrais peut-être le contacter ?
— Oh ! Mais vous êtes une perle, ma jeune amie !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Institutrice à la retraite, Nelly Buisson vit à Saint-Martin de Fressengeas en Périgord Vert. Elle s’est prise au jeu de l’écriture, motivée par le succès qu’a rencontré son premier roman, La Maison au bout du village. Elle écrit comme elle peint, c’est-à-dire, par petites touches successives, qui avec le recul, donneront une histoire captivante et intrigante. Elle puise son inspiration romanesque dans toutes les histoires que ses grands-parents lui racontaient mais aussi, plus simplement, dans l’observation assidue de la vie et du quotidien des gens qui l’entourent ! Elle est l’auteure de précédents romans parus aux éditions Lucien Souny, dont La Théière anglaise qui a reçu le prix du conseil des Sages de la Foire du livre de Brive 2018.


Ceux qui ont été intéressés par En attendant Emma ont aussi consulté :









Bréal en numérique

Les profils d'une oeuvre en numérique !